Archives du mot-clé guides pratiques

Faut-il annoncer au médecin que jai de l’autisme ?

Voici quelques points d’attention lorsque vous souhaitez informer le médecin :

Seuil de douleur et anesthésie

avoir un seuil de douleur très élevé ou au contraire très bas ;

être très sensibles pour certaines douleurs et presque insensible pour d’autres ;

avoir des réactions inhabituelles à l’anesthésie (nécessité de moyens plus forts ou réactions plus forte) ;

avoir des difficultés pour dire où la douleur est ressentie exactement.

Fièvre

ne jamais avoir de fièvre ;

la fièvre n’est pas remarquée.

Manger et boire

ne pas ressentir la faim et la soif ;

ne pas ressentir la sensation de satiété ;

avoir une alimentation restreinte (goûts et textures non acceptés).

Traitement de l’information sensorielle

être submergé par les informations sensorielles qui amènent une sensation de douleur très fréquente (par exemple, quelqu’un qui a souvent mal à la tête ou qui présente des douleurs musculaires) ;

être ou paraître insensible à la douleur ;

présenter une hypersensibilité à la douleur.

Traitement de l’information

traiter l’information plus lentement ;

traiter l’information différemment ;

avoir une compréhension littérale du langage ;

avoir le souvenir de mauvaises expériences ;

présenter des difficultés pour communiquer l’information essentielle et se perdre dans les détails ;

avoir des difficultés pour retenir l’information pertinente donnée par le médecin.

Médication

être sensible aux effets secondaires ;

avoir d’autres effets secondaires ;

les médicaments n’ont pas d’effet ;

les médicaments ont un effet important avec une faible dose.

Respect du traitement

avoir des difficultés à faire face aux changements induits par la médication proposée (changement d’alimentation, de rythme de sommeil, …) ;

avoir des difficultés pour traiter l’information : besoin de plus d’informations, besoin d’informations écrites, besoin de pauses pour traiter l’information, …

via Participate! Autisme – Faut-il annoncer au médecin que j´ai de l´autisme ou que mon enfant a de l´autisme ?.

Publicités

Conseils d’un infirmier

Dans le cadre d\’une consultation médicale généraliste ou aux urgences le personnel sera aidé par des éléments de communication et d\’information concrets, exactement comme pour une enquête policière: ils cherchent des indices, et tout ce que vous pourrez leur fournir dans ce domaine leur sera utile pour vous soigner.

via Conseils d un infirmier – varautismeetmedical.

Perception de la douleur – description

La douleur a suscité un vocabulaire particulièrement riche pour la décrire, tant chez les patients que chez les médecins. Il est important de bien qualifier cette sensation : on retrouve cette précision dans les échelles d’évaluation qualitative de la douleur, telle que l’échelle QDSA (Questionnaire douleur de l\’hôpital Saint-Antoine). Quelques termes choisis :

Douleur déchirante : douleur qui évoque l’arrachement de tissus.

Douleur diffuse : douleur dont le point d’origine est difficile à situer.

Douleur erratique : douleur qui change souvent de place.

Douleur exquise : douleur vive et très localisée, généralement provoquée par la pression.

Douleur fulgurante : douleur très intense qui fait penser à un éclair.

Douleur irradiante : douleur qui diffuse en rayons à partir d’un point de plus forte intensité.

Douleur lancinante : douleur ressentie sous forme d’élancements aigus.

Douleur pongitive : douleur semblable à celle que provoquerait une pointe en pénétrant profondément.

Douleur pulsatile : douleur rythmique qui bat comme le pouls.

Douleur sourde : douleur peu prononcée qui ne se manifeste pas nettement.

Douleur térébrante : douleur semblable à celle que provoquerait un objet en pénétrant dans le corps.

Douleur vive : douleur aiguë soudaine et forte. Les douleurs aiguës se caractérisent par un début soudain et une durée limitée. Les douleurs chroniques durent plus de trois à six mois, de façon continue ou intermittente.

Le suffixe « algie » (de algos, douleur) a donné lieu à de nombreux termes médicaux : antalgique, dorsalgie (mal de dos), lombalgie (douleur au niveau des reins), névralgie (douleur au niveau des nerfs), etc.

via SAtedI • Afficher le sujet – Perceptions / rapport douleur.

Personnellement, je suis incapable de définir ce qu’est un élancement par exemple, donc les descriptions ci-dessus ne m’aident pas beaucoup ;-)