Archives du mot-clé autisme

Centre de Ressources Autisme Liège

Centre de Ressources Autisme Liège

via accueil.

Publicités

Faut-il annoncer au médecin que jai de l’autisme ?

Voici quelques points d’attention lorsque vous souhaitez informer le médecin :

Seuil de douleur et anesthésie

avoir un seuil de douleur très élevé ou au contraire très bas ;

être très sensibles pour certaines douleurs et presque insensible pour d’autres ;

avoir des réactions inhabituelles à l’anesthésie (nécessité de moyens plus forts ou réactions plus forte) ;

avoir des difficultés pour dire où la douleur est ressentie exactement.

Fièvre

ne jamais avoir de fièvre ;

la fièvre n’est pas remarquée.

Manger et boire

ne pas ressentir la faim et la soif ;

ne pas ressentir la sensation de satiété ;

avoir une alimentation restreinte (goûts et textures non acceptés).

Traitement de l’information sensorielle

être submergé par les informations sensorielles qui amènent une sensation de douleur très fréquente (par exemple, quelqu’un qui a souvent mal à la tête ou qui présente des douleurs musculaires) ;

être ou paraître insensible à la douleur ;

présenter une hypersensibilité à la douleur.

Traitement de l’information

traiter l’information plus lentement ;

traiter l’information différemment ;

avoir une compréhension littérale du langage ;

avoir le souvenir de mauvaises expériences ;

présenter des difficultés pour communiquer l’information essentielle et se perdre dans les détails ;

avoir des difficultés pour retenir l’information pertinente donnée par le médecin.

Médication

être sensible aux effets secondaires ;

avoir d’autres effets secondaires ;

les médicaments n’ont pas d’effet ;

les médicaments ont un effet important avec une faible dose.

Respect du traitement

avoir des difficultés à faire face aux changements induits par la médication proposée (changement d’alimentation, de rythme de sommeil, …) ;

avoir des difficultés pour traiter l’information : besoin de plus d’informations, besoin d’informations écrites, besoin de pauses pour traiter l’information, …

via Participate! Autisme – Faut-il annoncer au médecin que j´ai de l´autisme ou que mon enfant a de l´autisme ?.

Favoriser l’accès aux soins (liens à télécharger)

Liste de ressources complémentaires au diaporama présenté à la journée d’information – Montpeller 19/06/2012

Améliorer la santé des personnes avec autisme : Etat des connaissances et des pratiques

Etat des lieux des dispositifs pour favoriser l’accès aux soins

http://www.autisme-ressources-lr.fr/spip.php?action=telecharger&arg=780‎

Autism Ontario | Conseils-Autisme

Conseils-Autisme: Des extraits de \ »Vivre avec TSA\ » peuvent maintenant être télécharger[sic] et imprimer[sic]. Ces brefs documents peuvent aider les parents et adultes ayant un TSA à éduquer des membres de la famille, des employés, des prestataires de services ainsi que des dirigeants au sein de la communauté lorsque nécessaire.

via Autism Ontario | Conseils-Autisme.

Le syndrome d’Asperger revisité: Et l’empathie, alors?

Enfin une explication cohérente à cette « théorie du manque d’empathie » chez les Aspergers et les autistes qui me perturbe depuis quelques jours :

Michelle Garcia Winner a observé chez les aspergers avec lesquels elle est en relation d’aide que c’est moins un manque d’empathie que de ne pas savoir comment réagir devant la réaction émotionnelle et imprévisible de l’autre. Il y a souvent une inertie ou un choix d’action différente de ce qui est préprogrammé dans la société. J’ajouterais même que le fait de rester logique et froid devant une personne attristée ou déstabilisée en prodiguant moult conseils cartésiens crée sûrement un effet de contraste choc. Cette dernière attend davantage un effet miroir, d’être rassurée et de se sentir comprise dans la situation telle qu’elle la vit. Pourtant, l’individu autiste souffre de voir l’autre malheureux, donc il propose une solution technique pour faire cesser la douleur de l’autre ainsi que la sienne. Alors que l’individu typique traitera l’émotion en premier et s’en prendra aux solutions potentielles en second, l’individu autiste proposera la solution d’emblée, sachant que son application rapide éliminera les émotions dévastatrices du même coup. Le dossier est ainsi réglé.

via 52 semaines avec une autiste asperger ou le syndrome d’Asperger revisité: Semaine 12 – Et l’empathie, alors?.

 

Les autistes sont des mutants

Un long article vantant des découvertes concernant l’autisme, propres à changer le point de vue sur ce « handicap ».  En citation, mon passage préféré.

« Dans une société où la valeur des individus est de plus en plus estimée en fonction de leur intelligence analytique, au détriment de l’intelligence procédurière, intuitive, émotionnelle et relationnelle, les autistes sont favorisés car c’est la seule intelligence qu’ils développent. Dans une société où les interactions directes d’individu à individu sont de moins en moins nombreuses et remplacées par des contacts indirects, les autistes sont moins défavorisés qu’auparavant. Un adulte communique aujourd’hui principalement par écran interposé, que ce soit de manière passive devant sa télévision ou de manière active devant son écran d’ordinateur. Il n’est donc plus nécessaire d’être performant dans la « lecture » du langage non-verbal pour communiquer efficacement.De même, l’une des particularités des autistes est leur capacité à rester des heures, voire des jours, concentrés sur la même tâche sans prendre de pause. Un scientifique autistique peut travailler des années sur le même sujet sans se décourager. Ce mode de fonctionnement est reposant pour un autiste, alors qu’il est éreintant et psychologiquement stressant pour un neurotypique. Dans un monde professionnel, de plus en plus complexe et compartimenté, dans lequel les individus sont de plus en plus « spécialisés », l’autiste possède un avantage non négligeable.Pour finir, dans un monde où la multiplication des moyens de communication a entraîné un déficit de communication directe, où les individus sont de moins en moins interdépendants et solidaires, l’autiste qui peut se ressourcer seul et gérer ses émotions seul grâce à l’autostimulation supporte beaucoup mieux la solitude … le nouveau mal du siècle. »

via Prenez garde ! Les autistes sont des mutants … – Le blog de Li-Cam.

Participate! Autisme

L’association Participate! vous aide à mieux comprendre l’autisme de votre enfant.

Le terme autisme fait référence à l’un des troubles du spectre de l’autisme tel que le trouble autistique, le syndrome d’Asperger, le syndrome de Rett, le trouble désintégratif de l’enfance ou le trouble envahissant du développement non spécifié.

via Participate! Autisme.