Archives pour la catégorie Lectures Asperger

Aspies et pervers narcissiques ou manipulateurs

« Mais il n’en demeure pas moins que nous sommes des proies faciles pour les partenaires maltraitants et ceux qui à l’image de Svengali, sentent à quel point il est facile de nous amener à faire ce qu’ils désirent ou de nous manipuler »

 

in Comprendre l’Asperger au féminin de Rudy Simone, éditions de boeck

Publicités

Résolution des problèmes

Extrait de Tony Attwood, Le Syndrôme d’Asperger, guide complet (éditions De Boeck) (page 133)

Dès leur plus jeune âge, les enfants traditionnels se rendent compte que quelqu’un peut avoir la solution à un problème concret, et que d’autres pourraient souhaiter et être capables de les aider. Cette compréhension des pensées et des aptitudes des autres enfants n’est pas automatique pour les enfants Asperger. Lorsqu’ils sont confrontés à un problème, rechercher le soutien de quelqu’un qui vraisemblablement sait ce qu’il faut faire ne leur vient généralement pas à l’esprit. L’enfant peut être assis ou debout à côté de quelqu’un qui pourrait de toute évidence l’aider, mais semble avoir des oeillères et être résolu à résoudre le problème seul(e).

Mon point de vue :

Vu que les enfants Asperger sont souvent victimes de brimades, de harcèlement et qu’ils ne s’expriment pas toujours très bien, on ne s’étonnera pas qu’ils soient réticents à demander aux autres de leur apporter leur aide.

Honnêteté et tromperie

Extrait de Tony Attwood, Le Syndrôme d’Asperger, guide complet (éditions De Boeck) (page 131)

J’ai remarqué que les jeunes enfant(sic) Asperger étaient remarquablement honnêtes. Lorsqu’un parent leur demande s’ils ont commis un acte dont ils savent qu’il n’est pas autorisé, ils reconnaîtront vraisemblablement qu’ils l’ont commis (…).

Une autre caractéristique associée au Syndrome d’Asperger est que la personne ne sait pas quand on attend d’elle qu’elle dise un « mensonge pieux », et elle fait alors un commentaire vrai mais qui peut cependant blesser. Par exemple, l’enfant Asperger peut remarquer qu’une femme faisant la queue aux caisses d’un supermarché est obèse, et faire observer, avec son ton et son volume de voix habituel, que la dame est grosse et devrait faire un régime. L’opinion de l’enfant est qu’elle devrait être reconnaissante pour la remarque et le conseil : le fait qu’il soit probable que sa mère soit embarrassée ou la dame vexée par une remarque aussi malpolie ne fait pas partie de son processus intellectuel de l’enfant (sic). (…) Les enfants et les adultes Asperger semblent donner la primauté à l’honnêteté et à la vérité sur les pensées et les sentiments des autres.

Les intérêts spécifiques (intérêts spéciaux) dans le syndrôme d’Asperger

Il semble y avoir deux catégories d’intérêts : la collection et l’acquisition de connaissances sur un sujet ou un concept donné.

Tony Attwood, Le syndrome d’Asperger: guide complet

Les intérêts spécifiques font partie des caractéristiques largement reconnues de l’autisme et du syndrome d’asperger. Certains sont très stéréotypes, caricaturaux et classiques, d’autres très étonnants ou pointilleux, de quoi faire sourire même un adulte averti : horaires d’autobus et trajets, marques et historique des trains ou des avions, ordinateurs et technologie, obsession pour les noms de rue, facilité à comprendre le fonctionnement des machines, sciences (astronomie, physique…), mathématiques, arts et le classique Star Trek. Une des caractéristiques reconnues des intérêts spécifiques est de développer des connaissances encyclopédiques dans un domaine particulier au point d’en faire une véritable expertise. Ces intérêts obsessifs se présentent parfois aussi sous forme de collections très précises : des pierres et des minéraux, des objets se référant à un film culte ou à une série télé de science-fiction, des pièces d’automobiles. Les intérêts spéciaux (terme d’Isabelle Hénault) se retrouvent également chez les filles, mais sont souvent moins extravagants et moins spectaculaires et sont plus socialement acceptables : les animaux, la littérature, la musique et la psychologie.

(…)

Ce qui parfois dérange c’est que l’autiste choisit un sujet qui le passionne profondément et non un sujet qui est bien vu socialement. La majorité des gens choisissent des activités plus courantes qui sont bien acceptées et sont encouragées par l’entourage : les sports, le jardinage, les voyages. L’autiste n’a pas de « life style » ou d’attente du regard réciproque approbateur, il ne se compare pas non plus aux autres. C’est ce qui explique en partie pourquoi ses sujets peuvent être étranges ou perturbants et ne pas être compris ou intéressants pour la majorité des interlocuteurs à qui il en parle.

http://52semaspie.blogspot.be/2013/08/semaine-14-les-interets-specifiques-ou.html

 

 

Aspergirls : caractéristiques des femmes Asperger sur le blog de emoiemoietmoi

L’auteure, aspiegirl, tente de résumer dans ce post les 10 idées marquantes du livre « Aspergirls » de Rudy Simone afin de les rendre accessibles à d’autres femmes Asperger.

via Aspergirls : caractéristiques des femmes Asperger – Le blog de emoiemoietmoi.

Tony Attwood, Le Syndrôme d’Asperger, guide complet

Tony Attwood, Le Syndrôme d’Asperger, guide complet (éditions De Boeck) est LE livre de référence à considérer lorsque l’on se découvre ou que l’on découvre qu’une personne de l’entourage est atteint du syndrôme d’Asperger.

Il regorge d’informations extrêmement utiles à tous les chapitres.

Extrait de la table des matières :

  • Chapitre 6 : comprendre et exprimer les émotions
  • Chapitre 7 : les intérêts spécifiques
  • Chapitre 8 : le langage
  • Chapitre 9 : aptitudes intellectuelles

 

 

Consulter Le Syndrôme d’Asperger, guide complet sur Google Books

Intérêts spécifiques et réussite artistique (citation)

Il semble que pour réussir dans les sciences ou les arts, un soupçon d’autisme est essentiel. Pour réussir, l’ingrédient essentiel peut être une aptitude à se détourner du monde quotidien, du domaine simplement pratique, une aptitude à repenser une question avec originalité pour ouvrir des chemins nouveaux non explorés, avec toutes ses capacités concentrées dans une seule spécialité.

Hans Asperger, 1979, cité par Tony Attwood in Le Syndrôme d’Asperger, guide complet, 3ème édition, p. 232